05 avril 2017

Fiat 500 Forever Young : L’icône mondiale arrive dans le Londres des années 60

 

  • Le deuxième épisode de la web-série célébrant le 60ème anniversaire de la légendaire Fiat 500 est maintenant disponible en ligne au www.500foreveryoung.fiatpress.com.

  • Des photos, des vidéos et des documents concernant « Swinging London » vont vous faire revivre les années soixante, à l'époque où la petite Fiat 500 s'est aventurée hors de l'Italie pour s'affirmer aux quatre coins du monde.

  • Ce fascinant voyage fait partie d'un large plan de communication qui retrace le long chemin parcouru par la Fiat 500 avant de devenir une icône mondiale, avec près de six millions d'exemplaires vendus.

 

Sur le site www.500foreveryoung.fiatpress.com, il est maintenant possible de voir le deuxième épisode de la web-série dédiée au 60ème anniversaire de la Fiat 500, cette icône fidèle à elle-même et indémodable. Après avoir quitté Turin, le premier épisode mettant en scène une reproduction du studio de Dante Giacosa, l'endroit où la 500 est née, la « petite » Fiat nous amène à Londres dans les années soixante et, plus précisément, à Piccadilly Circus.

 

Ce fascinant voyage multimédia fait partie d'un large plan de communication radio, TV et internet, et qui comprendra également une série d'initiatives dont un tour des plus belles places d'Europe, où seront présents les tifosi et les collectionneurs des modèles de Fiat 500 d'hier et d'aujourd'hui. Cette campagne de communication mixe également l'histoire, l'art et les modes de vie : depuis 1957, la Fiat 500 a influencé la mode, la société et les comportements et s'est transformée en une véritable icône mondiale, avec près de six millions d'exemplaires vendues à ce jour.

 

Retournons à Londres dans les sixties, lors du mouvement « Swinging London », lorsque Piccadilly Circus était au centre des nouvelles tendances sociales, musicales et artistiques, à l'époque où vous pouviez rencontrer certaines des plus grandes stars de l'époque comme John Lennon, Paul McCartney, Sean Connery, George Best, John Osborne et Harold Pinter.

 

C'est précisément ce quartier de Londres qui est dépeint dans le deuxième épisode. Une Fiat 500 de 1965, rouge flamboyant, se retrouve entourée de monuments, de magasins, d'autobus, de journaux et d'enseignes lumineuses : chacun d'entre eux est un hotspot permettant d'accéder au texte, aux photos et aux vidéos qui rappellent l'effervescence de ces années pendant lesquelles la Fiat 500 partait à la conquête du monde entier, jusqu'au contrées lointaines de Tahiti. Pour preuve, une photo de 1962 a été prise en même temps et au même endroit où Marlon Brando, une autre icône mondiale, filmait Les Révoltés du Bounty.

 

Le site internet présente deux autres stars légendaires du cinéma mondial : Sofia Loren, qui a remporté un Oscar en 1962 avec La Paysanne aux pieds nus et Michelangelo Antonioni, le réalisateur qui, en 1966, a décidé de raconter l'ambiance Swinging London de la capitale anglaise dans son chef-d'œuvre « Blow-Up », récompensé par la Palme d'Or au Festival de Cannes. Et parmi les stars de cinéma, certaines ont eu le coup de foudre pour la Fiat 500, comme Jack Lemmon. En 1972, lors du tournage du film à Ischia de Billy Wilder « Avanti ! », il est tombé amoureux de sa partenaire, une Fiat 500 bien sûr, au point de demander au producteur de le laisser partir avec elle dans sa résidence de Beverly Hills, en déduisant le coût de la voiture de son cachet.

 

Le voyage se poursuit. Sur la page d'accueil, à côté de l'historique Fiat 500, on peut reconnaître l'incontournable cabine téléphonique rouge de Londres, une autre icône rentrée dans l'imaginaire collectif, qui symbolise le développement des télécommunications à l'époque. Le téléphone, au départ réservé aux élites, a commencé à s'installer dans presque tous les foyers, et les appels nationaux puis internationaux sont devenus plus faciles à partir de 1970, car ne devant plus passer par un central de distribution. Et il suffit de déplacer le curseur sur l'enseigne lumineuse pour découvrir comment, à l'époque, la publicité a également acquis une dimension mondiale, en réponse à l'émergence des sociétés multinationales.

 

En continuant la navigation, vous allez découvrir un magasin de disques dans la vitrine duquel on distingue un téléviseur. Cette invention récente a démontré en peu de temps tout son potentiel. Le téléviseur est devenu un témoin clé de notre époque, avec par exemple, la diffusion en direct des premiers pas sur la lune en 1969. Si vous cliquez sur le téléviseur, vous pouvez regarder deux vidéos des Archives Fiat, filmées entre les années soixante et soixante-dix. Il sera alors facile d'imaginer l'emblématique Fiat 500 parmi les jeunes londoniens qui faisaient la navette entre Piccadilly Circus et Carnaby Street en écoutant les Beatles et les Rolling Stones.

 

Symbole de la motorisation de masse dans les années soixante-dix, la Fiat 500 cadre parfaitement avec un double decker, le célèbre bus rouge à deux étages qui, avec le réseau complexe du métro et les taxis à l'allure vintage, permettent aux visiteurs de découvrir chaque quartier de la capitale anglaise. En haut de la page d'accueil, vous verrez un Boeing traversant le ciel : après tout, les années 60-70 représentent l'âge d'or du transport aérien. C'est avec l'un de ces avions que quatre garçons de Liverpool ont atterri le 7 février 1964 à l'aéroport de New York, qui venait d'être nommé JFK en la mémoire du président assassiné, et que la Beatlemania a officiellement commencé. En même temps, comme le montre une des photos prises à l'époque, plusieurs Fiat 500 attendaient également sur le tarmac de l'aéroport Fiumicino de Rome, prêtes à embarquer pour des destinations lointaines.

 

L'historique Fiat 500 est maintenant devenue une voiture culte et les Anglais, qui sont également de grands collectionneurs, sont prêts à faire des folies pour en avoir une. Un exemple ? En 2015, Sotheby's a vendu aux enchères une superbe Fiat 500 de 1965 pour 17 920 £, tandis que le site internet britannique Classic Driver a proposé une Fiat 500 de 1959 au prix de 40 000 £ qui s'est vendue en un clin d'œil. Elle avait été restaurée par Graeme Hunt, une sorte de dieu vivant des voitures classiques. Même l'ancien Premier ministre britannique, David Cameron, possédait une Fiat 500 qu'il a vendue pour près de 23 000 €. Et savez-vous pourquoi ? Pour en acheter une autre !

 

La Fiat 500 est bien plus qu'une simple voiture : en 60 ans, elle est devenue une authentique icône pop, un symbole du style à l'italienne indémodable qui, au fil des années, a conquis les inconditionnels du beau et de l'original. Apporter de la couleur au quotidien sur les routes du monde entier est la mission que la Fiat 500 continue de remplir, chaque jour, depuis 1957 : l'icône Fiat est un véritable chef-d'œuvre qui agrémente l'environnement dans lequel elle évolue. C'est pour cette raison qu'une icône mondiale peut attendre son 60ème anniversaire avec la même passion et la même insouciance que les jeunes qui ont donné vie à Swinging London.

La Fiat 500 est loin d'être démodée ; elle reste « Forever Young ».

 

Après Turin et Londres, la « grande petite voiture » ira s'installer à un autre endroit pour le troisième épisode de la web-série et racontera une nouvelle histoire de l'époque où elle a été la star.

L'aventure continue...

 

Turin, 4 avril 2017

 

 

 

dernières vidéos

recherche avancée

Recherche...

De
Pour
Recherche

Images


Download

Galeries


Documents joints