02 novembre 2016

Le Fiat 124 Spider fête son premier cinquantenaire

 

3 novembre 1966 - 3 novembre 2016 : l'icônique cabriolet Fiat a 50 ans. Il a traversé cinq décennies depuis le siècle dernier jusqu'à ce jour avec une touche d'élégance et de sportivité. C'était le retour du Rêve Californien en 1966 et ce n'est pas par hasard si la nouvelle évolution du modèle a été présentée à Los Angeles en 2015. Aujourd'hui, son style incarne la beauté intemporelle de son prédécesseur tout en restant fidèle à son identité. Il est destiné à séduire une nouvelle génération de fans.

 

L'histoire

 

« Le Salon de Turin sous le signe de l'optimisme » : tel était le titre à résonnance positive de la 48e édition de l'événement qui s'est tenu au parc des expositions de Turin en 1966. Ce Salon Automobile accueillait les visiteurs avec un magnifique écran de lumières et de couleurs.

 

La peinture brillante des voitures reflétait les néons, en amplifiant l'effet : c'était les années 60 et des vagues d'enthousiasme traversaient l'Italie. La crise monétaire de 1964-1965 touchait à sa fin et la production automobile avait augmenté de 8% en 1966. Plus de 650 milliards de lires avaient été investis depuis le début de la décennie pour renouveler et développer les usines afin de faire face à une demande croissante.

 

En plus de la création d'emplois, les voitures étaient le principal indicateur du bien-être et du degré de développement d'un pays. Alors que le désir d'en posséder une devenait de plus en plus fréquent, une certaine mentalité conservatrice, qui considérait les voitures comme un luxe éphémère, demeurait forte. Ce dernier concept s'est avéré faux : aujourd'hui, nous pouvons raisonnablement déclarer que les voitures ont contribué à établir une véritable unité nationale en raccourcissant les distances, en favorisant les déplacements et en aidant les personnes à se connaître et à se comprendre. Elle peut avoir été considérée comme accessoire mais, en tant que moyen de transport, elle a presque toujours été un outil de travail, une carte de visite et un tremplin pour des ambitions.

 

Le stand Fiat se distinguait par sa taille dans le hall d'exposition, parmi 515 exposants de 13 pays différents : la gamme très complète exposée au Salon de l'Automobile de Turin en 1966 pouvait satisfaire les goûts et besoins les plus divers et mettait en avant trois nouveaux modèles : la Fiat Dino, dont la production avait été lancée à l'époque, et deux versions qui complétaient la gamme 124. Une version break - la Fiat 124 Familiare - et surtout le Fiat 124 Sport Spider. Ce modèle marquait l'apogée de Fiat pour ce type de carrosserie où la marque italienne était leader depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale avec des modèles tels que la 1100 Spider en 1954, la 1200 et la 1500 Bialbero à double arbres à cames en 1958, la 1500 S et la 1600 S en 1961.

 

Le 124 Sport Spider a été conçu pour les automobilistes en quête de performances exceptionnelles à un prix abordable : c'était une voiture sportive destinée à une large diffusion. La presse l'a qualifiée « d'événement moderne » et non pas seulement de simple nouveauté automobile.

 

Le 124 Sport Spider était l'évolution de la 124 berline mais elle était aussi une véritable voiture de sport dont tout le monde tomba bientôt amoureux. Pour concevoir la voiture, Fiat avait fait appel à Pininfarina, partenaire de longue date du constructeur automobile et grand nom respecté dans le design automobile dans le monde entier.

 

Le 124 Sport Spider de 1966 : une légende automobile mondiale était née

 

Le modèle a repris la plupart de la mécanique de la Fiat berline mais a été conçu dès le départ avec quelques fonctionnalités typiquement sportives. Le nom de Pininfarina était en soi une garantie de conception et d'élégance intérieure et, dans son ensemble, le 124 Sport Spider se distinguait par la qualité de ses finitions, ses accessoires et ses couleurs. La voiture faisait 3,97 mètres de long et son style extérieur était moderne, sobre et bien proportionné.

 

Son aérodynamique était améliorée par l'aile arrière légèrement abaissée par rapport à l'aile avant. La face avant était plate et compacte avec deux phares légèrement concaves. La prise d'air présentait une forme hexagonale originale, tandis que les pare-chocs étaient saillants, enveloppants et exempts de butées. L'arrière était caractérisé par deux ailettes inclinées légèrement vers le haut formant une ligne de liaison concave avec le profil du coffre.

 

En bref, il exprimait le style le plus attrayant et les proportions de son époque : et se tenait sur le stand Fiat en novembre 1966 entouré de deux lauréates de concours de beauté et de l'actrice Marisa Solinas. La voiture avait une lunette arrière en vinyle et deux fenêtres latérales qui se rétractaient lorsque le toit se repliait. Les grandes surfaces vitrées assuraient une bonne visibilité dans toutes les directions.

 

L'aérodynamisme avait été adapté autant aux vitesses sur autoroute que pour la conduite urbaine. La conception des fenêtres et du pare-brise, comme les détails des poignées, des phares, des sièges et des couleurs, étaient tous été caractérisés par une recherche axée sur la praticité et l'élégance. Les intérieurs avaient également été conçus avec soin avec des sièges anatomiques, des garnitures en bois et un tableau de bord très complet : instruments incluant un compteur de vitesse, une jauge de pression d'huile, un thermomètre de liquide de refroidissement et un tachymètre électronique.

 

La version Spider conservait la transmissions aux roues arrière mais se distinguait fortement de la berline par le moteur 124 AC.000. C'était un bloc 4 cylindres en ligne avec alésage et course de 80 et 71,5 mm respectivement pour une cylindrée de  1 438 cm3. Il était également performant grâce à son double arbre à cames et aux soupapes en V. Il développait une puissance de 90 ch à 6 500 tr/min et atteignait une vitesse de pointe de 170 km/h. Il avait un carburateur vertical double-corps tandis qu'un double système de filtrage d'huile assurait une meilleure lubrification et une durée de vie plus longue.

 

D'autres caractéristiques plaçaient le modèle dans le segment des voitures de sport haut de gamme : boîte de vitesses à 5 rapports de série, pneumatiques radiaux et volant sport à deux branches. Ce dernier était connecté au boîtier de direction par une colonne de direction en deux parties reliées par des joints homocinétiques pour une excellente maniabilité.

 

Le style élégant, les performances du moteur, le comportement et la sécurité offerte par le modèle - provenant de quatre freins à disque avec servofrein à dépression et de la présence d'une barre Panhard pour une meilleure répartition de charge dans les virages - assurèrent le succès en termes de ventes et d'image dès les premiers mois.

 

Le prix du 124 Sport Spider était de 1 550 000 lires, environ un demi-million de plus que la berline. Les jantes en alliage « Cromodora » et le toit rigide étaient disponibles pour un supplément de 65 000 lires. Environ 25 000 unités de la première série ont été produites jusqu'en 1969.

 

Quelques ajustements pour vivre le rêve américain et le début de la deuxième série

En 1966, les Italiens chantaient les chansons des Mamas and Papas et rêvaient d'échapper au ciel gris et aux jours d'hiver ainsi que de goûter à la liberté d'une nouvelle vie en Californie.

 

 

Pendant ce temps, conforté par une réponse favorable du marché, Fiat travaillait sur le développement du modèle qui sera lancé aux Etats-Unis en 1968. Les américains adoraient les proportions et le style italien caractéristique du Spider, tout comme le fait que son toit pouvait aisément et rapidement être replié depuis le siège conducteur.

 

La deuxième version proprement dite a été introduite en octobre 1969, de nouveau au Salon de l'Automobile de Turin, dans le cadre d'une restructuration globale de la gamme. Elle conservait le système de propulsion et ses sensations de conduite sportives typiques.

 

Elle pouvait adopter tant le traditionnel moteur 1,4 litre que le nouveau bloc 1,6 litre. Ce dernier, également à quatre cylindres et à double arbre à cames, avait deux carburateurs verticaux double-corps : la cylindrée était portée à 1 608 cm3 et les performances étaient encore plus brillantes. Il délivrait 110 ch et atteignait la vitesse de pointe de 180 km/h. 

 

Du point de vue du design,  elle avait une nouvelle grille avec radiateur en nid d'abeille. La différence la plus évidente était la présence des deux bosselages sur le capot, nécessaires pour accueillir le moteur plus volumineux. Les blocs optiques arrière avaient été modifiés et un feu de recul ajouté. Les pneumatiques radiaux et la capote étanche complétaient l'équipement de série. Un toit rigide et des jantes en alliage léger étaient disponibles en option.

 

Le roadster a évolué tout en restant fidèle à lui-même, avec son design élégant signé Pininfarina. Son succès se confirme comme jamais : quelque 27 000 unités sont produites entre 1969 et 1972.

 

 

Les années 70 pétillantes accueillent la troisième génération

 

Les années 70 ont été des années de grands changements culturels et sociaux. C'étaient des années de liberté et de transgression, de bouleversement et d'innovation. Les nouveaux enjeux culturels vinrent en avant-plan pour la première fois, comme la fonction sociale de l'éducation, la relation entre l'école et l'emploi et la publicité. L'extrémisme politique était une autre caractéristique de l'époque.

 

Le développement de l'industrie automobile oscillait entre la stagnation liée à la crise du pétrole et aux troubles politiques et l'engagement pour développer la production et la reprise économique. La gamme Fiat 124 avait été entièrement rénovée et une série d'améliorations mécaniques et de style avaient été introduites pour améliorer les performances, le confort et l'élégance. Conçue dès le début dans une perspective internationale, le Spider Fiat 124 a été le tournant majeur de l'évolution de la production Fiat dans le secteur des modèles de cylindrée moyenne et le début des années 70 a été le summum de son succès.

 

Fiat a introduit une nouvelle génération de Spider en 1972 : le style était pratiquement inchangé mais des ajustements avaient été apportés au tableau de bord, comme le remplacement du tableau de bord chromé par un noir et l'ajout d'une horloge. Les modifications les plus importantes concernaient les moteurs : les deux moteurs « 1600 » et le nouveau « 1800 » de la Fiat 132 étaient montés sur le Fiat 124 Sport Spider. Plus en détails, il s'agissait de moteurs 4 cylindres en ligne, à double arbre à cames et soupapes en tête, alimenté par un carburateur double corps Weber 34 DMS ou Solex C34 EIES 5. La cylindrée était de 1 592 cm3 pour le « 1600 » et de 1 756 cm3 pour le « 1800 ». La puissance était de 108 et 118 ch avec des vitesses maximales de 180 et 185 km/h, respectivement.

 

Le 124 Sport Spider a été couronné de succès grâce à son attrait intemporel et son plaisir de conduite inchangé. 

 

Après 1972, on se souviendra également du modèle pour ses mémorables triomphes en rallye.  La version Fiat 124 Abarth Rally destinée aux courses de Groupe 4 a été lancée la même année que la version homologuée pour la route. Comparée au modèle de production standard, la Fiat 124 Abarth Rally Groupe 4 bénéficiait d'un moteur plus puissant, d'un toit et d'un capot en fibre de verre, de portes en aluminium et d'une réduction de poids considérable. Mise au point par l'Abarth Racing Team, la voiture a fait ses débuts à la saison 1972 et a été engagée en compétition jusqu'en 1975.

 

La production du 124 Sport Spider a continué de juin 1974 jusqu'en 1982 pour l'exportation vers les États-Unis où le modèle était toujours aussi populaire. Le style est resté le même. Le seul changement concernait l'adoption de pare-chocs à absorption d'énergie, comme l'exigeaient les normes de sécurité américaines, et l'introduction d'un moteur 2 litres de 87 ch à partir de 1978.

 

En 1981, Pininfarina a présenté un nouveau modèle appelé « Spider Europa » au Salon de l'Automobile de Genève. L'apparence était restée la même mais il intégrait des mises à jour principalement axées sur la sécurité et le confort.

 

Sous le capot se trouvait un moteur à double arbres 4 cylindres de 1 995 cm3 qui délivrait 105 ch. le comportement routier était toujours excellent tandis que les consommations étaient en baisse. Le dernier développement est venu en 1983 avec le « Volumex » de 136 ch et le turbocompresseur volumétrique. Il a été conçu principalement pour le marché américain et a maintenu le succès du modèle avec plus de 200 000 unités vendues dans le monde entier, dont 75 % aux États-Unis.

 

Le nouveau 124 Spider revient sur les routes du monde

 

Les États-Unis ont toujours été le marché cible du Fiat 124 Sport Spider : ce n'est pas par hasard que le nouveau Fiat 124 Spider a été présenté au Salon de l'Automobile de Los Angeles l'année dernière. Suivant la tradition, il est destiné à séduire une nouvelle génération avec son style et ses prestations typiquement italiens. Le 124 Spider représente l'expérience roadster authentique. Riche en sensations fortes, en technologie et en sécurité, en style tout-italien, il célèbre aujourd'hui ses 50 ans.

 

Les designers du Centro Stile Fiat ont créé une voiture qui reprend la beauté classique de son prédécesseur sans trahir son essence même dans une nouvelle perspective. La face avant est audacieuse sans être agressive et les deux petits bosselages du capot suggèrent la puissance du moteur. Les proportions latérales sont celles d'une véritable voiture de sport avec moteur longitudinal, architecture mécanique des roues motrices arrière et habitacle placé sur l'arrière : le design rend hommage au passé en le projetant dans le futur.

 

Le nouveau Fiat 124 Spider s'inspire de certains détails de son prédécesseur de 1966 et les réinterprète dans une vision actuelle. Il a une silhouette aérée, intemporelle ainsi que les côtés classiques, parfaitement proportionnés, un centre de gravité bas, un habitable compact et le capot étiré d'une authentique voiture de sport. Les références au modèle vintage se retrouvent aussi dans la calandre supérieure, dans la grille frontale hexagonale, dans les bosselages classiques le long du capot avant et dans les feux arrière horizontaux audacieux. De même, la grille supérieure hexagonale a été inspirée par la forme exclusive des prises d'air à l'avant du modèle vintage et rappelle la structure en nid d'abeille de la grille sportive du légendaire 124 Spider.

 

L'arrière se caractérise par deux éléments : les ailerons et les feux horizontaux qui sont un clin d'œil aux caractéristiques de son prédécesseur. La forme des pare-chocs arrière avec la surface supérieure en saillie forme un V caractéristique sur la partie postérieure  de la voiture. Les intérieurs sont conçus et fabriqués pour garantir le maximum de confort pour les occupants en utilisant des matériaux souples haut de gamme. L'ergonomie de la voiture a été minutieusement conçue pour améliorer l'expérience de conduite, notamment grâce à la disposition parfaite des pédales, du volant et de la commande de transmission.

 

Le Fiat 124 Spider adopte le moteur 4 cylindres de 1,4 litre MultiAir turbo de 140 ch (103 kW) et 240 Nm de couple maximal disponible  dès 2 250 tr/min. Ce moteur a conservé ses caractéristiques distinctives : 4 cylindres en ligne avec culasse en aluminium, alésage de 72 mm et  course de 84 mm, pour une cylindrée totale de 1 368 cm3.

 

Le Fiat 124 Spider affiche une vitesse maximale de 215 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes. Le dynamisme exceptionnel de la voiture est également obtenu grâce à la propulsion, une répartition du poids extrêmement bien équilibrée et un centre de gravité bas. Le Fiat 124 Spider est disponible avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports à débattement court ou avec transmission automatique. La suspension et la direction sont conçues pour une excellente dynamique de conduite. À l'avant, le nouveau 124 Spider utilise un système de suspension à double triangulation et une architecture multi bras à l'arrière pour le contrôle total du véhicule en virage. Avec une assistance électrique à double pignon, la direction est douce et réactive.

 

Hommage suprême, un exemplaire de la nouvelle série limitée 124 Spider America, dont seulement 50 exemplaires numérotés seront produits pour la France et commercialisés prochainement, a été exposé au Salon de l'Automobile de Paris. Le modèle est spécialement équipé pour célébrer son homonyme qui, dans les années 80, a été lancé pour célébrer le 50e anniversaire de Pininfarina.

 

Ce n'est donc pas un hasard si la série spéciale reprend la teinte bronze magnétique de ce fameux modèle. Les coques de rétroviseurs sont de couleur argent et les intérieurs en cuir tabac. Le 124 Spider America peut être équipé de jantes en alliage léger de 17" avec un design classique et d'un porte bagages arrière « à l'ancienne ». Ces deux accessoires ont été développés par Mopar pour améliorer la personnalité vintage de la voiture.

 

Enfin, le 124 Spider America arbore une plaque numérotée anniversaire et une plaque spéciale sur la calandre avant. La transmission automatique séquentielle à six rapports est introduite pour la première fois sur cette version. Les commandes seront ouvertes au cours du premier trimestre de 2017.

 

De 1966 à 2016 : les cinquante ans d'un modèle légendaire qui continue à faire rêver par ses développements stylistiques et ses développements techniques mais toujours avec un œil sur ses succès passés.

 

Grandir pour s'améliorer et atteindre de nouveaux objectifs : Joyeux Anniversaire, 124 Spider !

 

FCA France, responsable du traitement, met en oeuvre un traitement de données à caractère personnel pour la gestion de contacts, de sa communication et de l'organisation d'événements externes.
Les données collectées sont indispensables à cette gestion et sont utilisées par les services concernés de FCA France et, le cas échéant, par ses sous-traitants et prestataires. Certains de ces destinataires sont situés en dehors de l'Union Européenne. Toutefois, des garanties ont été prises afin d'assurer un niveau de protection suffisant de vos données personnelles.
En application de la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'interrogation, d'accès, de rectification et d'opposition pour motifs légitimes ainsi que d'un droit d'opposition à la prospection commerciale relativement à l'ensemble des données vous concernant qui s'exercent par courrier électronique à servicepressefrance@fcagroup.com ou par courrier postal à l'attention du service presse FCA France à l'adresse suivante FCA France - 6 rue Nicolas Copernic- 78190 Trappes, accompagné d'une copie d'un titre d'identité.

 

dernières vidéos

recherche avancée

Recherche...

De
Pour
Recherche

Images


Download

Galeries


Documents joints


Liens