28 février 2017

Record pour la Panda : 300 000 Panda fonctionnant au gaz naturel ont été produites à Pomigliano

 

Encore un nouveau record pour  la  Panda, éternel best-seller de la Marque Fiat et numéro un du segment  A en Europe en 2016 avec près de 15% de part de marché, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2015.

 

Assemblée sur le site G. Vico de Pomigliano d'Arco (près de Naples) qui a été récompensé par plusieurs prix après son entière rénovation en 2011, la production de la 300 millième Panda fonctionnant au gaz naturel (encore appelé méthane ou GNV pour Gaz Naturel pour Véhicule) a été célébrée comme il se doit par le personnel et sera utilisée à l'occasion de nombreux événements, à commencer par le prochain Salon International de l'Automobile de Genève.

 

Aucune autre voiture roulant au méthane en Europe n'a atteint un volume de production aussi important : Panda a en effet été la toute première voiture GNV à être produite en série et, de 2007 à aujourd'hui, elle enregistre les meilleures ventes en Europe de voitures fonctionnant au méthane devant la Fiat Punto.  

 

La version qui établit ce record est une Panda Lounge blanche, qui sera présentée dans un coloris spécial lors du Salon de Genève. Equipée d'un propulseur bicylindres TwinAir double alimentation, méthane et essence, la voiture développe 59 kW (80ch) et consomme 4,5 litres d'essence ou 3,1 kg de méthane (pour 100 kilomètres en cycle combiné) et des émissions de CO2 extrêmement réduites : 106 g/km lors de l'utilisation en mode essence et 85 g/km avec le méthane, réduisant ainsi les émissions de CO2 de 23% et celles de monoxyde d'azote de 52% par rapport à l'essence.

 

Depuis 20 ans, FCA est le leader européen dans la vente de véhicules à double alimentation essence-méthane avec plus de 700 000 unités et une gamme de six modèles Fiat (Panda, Punto, Qubo, Doblò, 500L et 500L Living) et de quatre modèles Fiat Professional : Fiorino, Doblò Cargo, Ducato et Ducato Panorama.

 

Afin de pouvoir obtenir de réelles améliorations en terme de qualité d'air et de transport durable, il est nécessaire de continuer à travailler sur la combinaison de technologies traditionnelles et alternatives, tout en gardant à l'esprit les particularités de chaque marché. 

 

Ainsi, le méthane a le potentiel de devenir une énergie renouvelable grâce au bio méthane, un gaz ayant une grande capacité de développement : obtenu après un processus d'épuration à partir des déchets ménagers, agricoles ou fermiers, il est directement injecté dans les réseaux et il peut alors être utilisé comme un bio-carburant. 

L' avantage du bio méthane devient évident lorsque l'on analyse le cycle complet, aussi connu sous le nom « well-to-wheel », du puits à la roue. Dans ce cas, la réduction des émissions de CO2 peut dépasser 95%, selon la matière première d'origine : les véhicules roulant au bio méthane émettent ainsi la même quantité de CO2 que les voitures électriques utilisant une source d'énergie renouvelable.

 

Si l'on considère un mélange de méthane-biométhane à hauteur de 40%, les émissions de CO2 seraient alors égales à celles émises par un véhicule électrique, sur la base de la moyenne du mix électrique constaté actuellement en Europe.

 

La Panda, ainsi que tous les autres modèles du Groupe Fiat Chrysler Automobiles fonctionnant au gaz naturel, sont déjà compatibles au bio méthane sans aucun besoin  d'adaptation.

 

Le site de Pomigliano d'Arco a vu le jour en 1972 avec la production du modèle Alfasud. Au fil des années, les chaines de production ont vu naître de nombreux modèles Alfa Romeo (33 et 155, 145 et 146, 156 et 157, GT et 159) jusqu'en novembre 2011, date à laquelle la production de la Fiat Panda commença, atteignant aujourd'hui les 830 000 exemplaires.

 

En 2012, le site a obtenu la médaille d'argent du programme World Class Manufacturing ainsi que le prix européen Automotive Lean Production. En 2013, c'est-à-dire seulement un an plus tard, le site fut certifié « médaille d'or » par le WCM. Une nouvelle récompense internationale fut obtenue en 2014 : le prix Lean and Green Management, en témoignage des progrès réalisés en faveur de l'optimisation des ressources nécessaires à la production de voitures. Le site G.VICO continue sa course pour réduire l'impact environnemental lié à la production par le biais de constantes améliorations, parmi lesquelles une consommation responsable de l'énergie et de l'eau, ainsi que la gestion des déchets et de la qualité de l'air.

 

Enfin, le site est souvent visité pas des techniciens et des chercheurs (et pas uniquement de l'industrie automobile) afin d'étudier ses technologies et son efficacité.

 

 

dernières vidéos

recherche avancée

Recherche...

De
Pour
Recherche

Images


Download

Galeries


Documents joints